Chroniques,  New romance

Avis | Close-Up (1) – Jane Devreaux

Résumé:

Une rumeur peut faire de vous quelqu’un de populaire, quelqu’un de dangereux. Une rumeur peut tout changer.

Ses yeux noirs trop grands et trop maquillés en ont déjà fait trembler plus d’un. On raconte que ses parents sont en prison, qu’elle a tabassé à mort un mec qui a osé se moquer de son prénom. Elle, c’est Sandre River.

Il est le beau rugbyman populaire. Celui qui sort avec la sublime et trop prude Marcy Cheparde, celui qui fait baver d’envie toutes les filles. Lui, c’est Josh Anderson.

Jamais, Sandre ne reconnaîtra qu’il lui plait. Jamais, Josh n’avouera que ses hormones sont en ébullitions. Une seule provocation de Sandre va suffire à bouleverser leurs vies. « Tu veux un conseil, trouve-toi une fille, n’importe laquelle, vide tes bourses et remet la machine à penser en route. »

Qui aurait pu imaginer que ces mots donneraient naissance à une incroyable histoire d’amour ?

Avis:

Je suis assez mitigée sur ce livre. Pour être honnête, ce n’est pas le genre d’histoire que j’aime.

On découvre ici Sandre, l’ado rebelle qui ne montre que son côté dur à cuire et qui méprise quiconque ose croiser son chemin. Quant à Josh, c’est “le beau rugbyman populaire du lycée”. C’est vrai que j’ai été assez surprise (dans le bon sens) que les clichés soient renversés. Je n’avais encore jamais lu de romance comme cela.

Il faut savoir que j’aime beaucoup les romances qui se passent à la fac, ou du moins dans un univers scolaire. Cependant, ici, j’ai trouvé assez spécial le fait que les deux protagonistes soient encore au lycée alors que la romance parle beaucoup de sexe (avec des termes assez explicites). J’avoue que cela m’a dérangée.

Je trouve que le roman manque de crédibilité à certains moments. Comment Sandre peut être autant à l’aise avec son corps dans sa situation ? D’où sort la punition que se voit infliger Sandre ? Aucun directeur de lycée ne donne ce genre de punitions. De plus, j’ai même trouvé ça malsain, même si Sandre n’est pas du même avis. Pourquoi accepte-t-elle cette punition, elle qui est si rebelle ? (Je ne peux malheureusement en dire plus au risque de vous spoiler)

Puis, à la fin, il y a une révélation qui change tout. Malheureusement je trouve que cette piste n’est pas assez exploitée. On reste sur notre faim, il aurait fallu une cinquantaine de pages en plus.

En conclusion, ce genre de romance n’est pas pour moi. J’ai eu du mal à finir le roman, je ne lirais donc pas la suite.

Pages: 360

Éditeur: Hugo Roman

Date: 9 février 2017

Ma note: 10/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *