Chroniques,  New romance

Avis | Stars (1) – Anna Todd

Résumé:

Karina Fischer avait dix-sept ans quand son père militaire l’a fait déménagé à l’autre bout du pays, ce qui ne l’a pas dérangé car elle voulait vraiment quitter la Californie. Trois ans plus tard,

Karina travaille comme kiné à la base et se sent bien pour la première fois de sa vie.

Mais les difficultés semblent revenir une fois encore. L’engrenage des affectations de son père ne facilitent pas leurs relations qui deviennent tendues et le comportement quasi incontrolable de son frère entraîne la famille vers la rupture. C’est à ce moment-là que Karina rencontre Kale. Durant ses premiers rendez-vous de massage le soldat reste silencieux, ce qui apaise Karina. Quelque chose chez lui l’aide à reconsidérer le chaos qui l’entoure. Il ne la connait pas, et n’a pas l’air de vouloir approfondir leur rencontre. Et il ne parle pas… jamais.

Karina voit en Kale la stabilité dont elle a besoin, et comble de silences ses propres illusions. Mais les illusions peuvent se briser aussi vite que créées. Quand Karina pénètre dans le monde de Kale, elle découvre des mensonges plus forts que ce qu’elle pouvait imaginer.

Avis:

Je pense que lorsqu’on écrit un best seller comme After, les gens vont sans cesse comparer celui-ci aux futurs romans. C’est pour cela que, même s’il y avait des avis plutôt mitigés sur Stars, je me suis quand même lancée, sans forcément trop d’attentes non plus. Malheureusement, je n’ai pas du tout été emportée.

On a ici Karina, kiné, qui rencontre et soigne le mystérieux Kale, militaire, qui a la particularité de ne jamais parler. L’intrigue m’intéressait donc beaucoup, et j’étais curieuse de découvrir un autre univers que celui de la fac dans After.

Cependant je n’ai pas du tout accroché aux personnages. J’ai trouvé le roman assez long à lire, sans trop d’histoires, mis à part à la fin où l’on découvre quelque chose (à suivre dans le tome 2). De plus, Karina parle beaucoup trop et donne beaucoup de détails qui rajoutent encore plus de longueur.

Quant à la relation entre les deux personnages, je ne l’ai pas trouvée stimulante. Or, je compte beaucoup sur la phase “apprivoisement” dans les new romances. Il y a aussi certains passages que je n’ai pas trouvé crédibles (je ne dirai pas lesquels pour ne pas spoiler).

En conclusion, je ne me suis donc pas du tout attachée aux personnages et j’ai trouvé l’histoire assez plate. Je ne pense pas lire la suite.

Pages: 480

Editeur: Hugo Roman

Date: 4 Octobre 2018

Ma note: 10/20

“Les étoiles les plus brillantes sont celles qui se consument le plus vite, nous devons donc les aimer tant que nous le pouvons.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *