Chroniques,  New romance

Avis | Aime-moi je te fuis – Morgane Moncomble

Résumé:

Tout le monde sait que la meilleure façon d’oublier son ex est de s’envoyer en l’air avec un inconnu. Non ? En tout cas, Zoé en est persuadée. Justement, elle trouve l’homme parfait pour le job dans un bar irlandais : un sourire idiot, un corps parfait et un pull de Noël ridicule, que demander de plus ? Zoé l’aurait même rappelé… s’il n’avait pas été le pire coup de sa vie. C’est décidé, Jason arrête les plans d’un soir. Il aurait dû comprendre le message plus tôt, mais cette nuit avec l’inconnue aux cheveux roses l’a convaincu : plus jamais ! Du moins jusqu’à ce que l’inconnue en question s’avère être Zoé, la colocataire de son meilleur ami Loan. Le souvenir de leur nuit catastrophique les pousse à se détester dès le début. Mais lorsque Zoé vient lui demander de l’aide, Jason lui propose un deal qu’elle ne pourra pas refuser.

 

Avis:

Après un véritable coup de coeur pour Viens on s’aime, je ressors de cette lecture assez déçue. Je n’ai pas réussi à rentrer dans l’histoire et j’ai mis beaucoup de temps à finir le roman.

La première chose qui m’a dérangée dans ce roman c’est la violence. Les chapitres alternent entre “maintenant” et le passé de Zoé. Et, à chaque fois, je redoutais les moments où j’allais passer aux chapitres “avant”. Un des personnages est extrêmement violent, et Morgane Moncomble a réussi à nous faire ressentir cette violence. Mais ce qui m’a le plus dérangée c’est la haine que j’avais pour ce personnage. Pour tout dire, c’est le personnage que je hais le plus de tous les personnages que j’ai rencontrés dans ma vie de lectrice, mais après tout, c’est bien normal.

Mais le vrai problème pour moi, c’est Zoé. Pour être honnête, je n’ai pas du tout accroché au personnage, et j’ai même commencé à ne plus la supporter à partir du milieu du roman. Je n’ai pas du tout compris ses réactions de “maintenant”. Or, je ne peux pas la juger car je ne connais pas moi-même sa situation, mais je ne comprends pas pourquoi elle est encore sous l’emprise de cette personne violente alors qu’elle n’habite plus avec lui et qu’elle se lui tenir tête en haussant la voix et en le frappant. Pour moi, c’est comme si elle allait chercher les problèmes. Je me doute que le principal dilemme est l’amour, mais le soucis est qu’il n’y a aucune scène joyeuse avec ce personnage. Nous avons donc seulement son côté néfaste.

Enfin, je dirais que le troisième point qui m’a dérangée c’est une surabondance de tout, notamment des thèmes traités. Nous avons ici la cause LGBT, le féminisme, les troubles alimentaires et la violence (en plus de la mort, de l’alcool etc). Je ne dis pas que les quatre ne peuvent pas exister en même temps dans la vraie vie, mais je me suis sentie submergée par les problèmes. J’avais l’impression que Zoé croulait sous les problèmes et que le ciel lui tombait sur la tête. Il y avait aussi énormément des références (musiques, films, mode etc), à tel point qu’à chaque fois que je ne l’avais pas je me sentais “exclue” de cette sorte de “groupe”.

Cependant, heureusement que le personnage de Jason est un personnage léger, joyeux et très drôle. C’est une bouffée d’air frais indispensable à côté de tous les problèmes qui entourent Zoé. Il a toujours la phrase qui rend l’atmosphère moins tendue. J’ai eu aussi beaucoup de plaisir à revoir les personnages de Violette et Loan, et il y a aussi beaucoup de scènes en commun entre les deux tomes, où l’on comprend enfin ce qui se passe du côté de Jason et Zoé. J’ai aussi remarqué le petit clin d’oeil à Nos âmes tourmentées (heureusement que je l’ai lu avant du coup).

 

Pages: 569

Éditeur: Hugo Poche

Date: 10 Octobre 2019

 

Ma note: 13,5/20

 

“Quand j’avais trois ans, mes parents pensaient que j’étais sociopathe parce que je souriais tout le temps. Il s’est avéré que je n’étais pas sociopathe, juste heureux.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *