Chroniques,  New romance

Avis | Is it love, Gabriel – Angel Arekin & Claire Zamora

Résumé:

Alors qu’Ashley se rend à la tour de la Carter Corporation pour son premier jour de travail, elle se heurte à un séduisant et hautain mâle new-yorkais qu’elle rembarre sèchement.


Malheureusement pour elle, cet homme n’est autre que son supérieur au sein de la société. Arrogant et manipulateur, il prend dès lors un malin plaisir à maintenir un doute sur son avenir à Carter Corp.


Mais c’est sans compter le caractère fougueux d’Ashley, peu décidée à se laisser malmener sans broncher. Un duel s’instaure, où se mêlent désir et bonnes réparties.

Lequel des deux poussera l’autre à la faute ? Qui succombera le premier ?

 

Avis:

Après avoir fini ma lecture, je me suis dit que ce roman était plutôt fait pour passer un bon moment de lecture, sans se prendre la tête. Or je m’attendais à plus, c’est pour cela que j’en ressors un peu déçue.

On suit ici Ashley qui intègre la Carter Corporation pour son premier jour de boulot. Or, rien ne va se passer comme prévu et sa journée va s’annoncer assez chaotique. Ashley est une femme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Cependant je trouve qu’elle en fait beaucoup trop. On peut très bien être une femme indépendant et libre sans pour autant basculer vers l’agressivité. J’ai trouvé que certains passages manquaient de crédibilité par rapport à son comportement (pourquoi insulte-t-elle son patron alors qu’elle convoite son poste depuis longtemps?).

Gabriel, quant à lui, n’est pas le pire des « mâles hautains et arrogants ». Certes, il peut paraitre assez froid à certains moments, mais c’est toujours lui qui ouvre son cœur à Ashley et qui exprime ses sentiments. Du coup on peut lui trouver un certain côté touchant, qui n’est pas déplaisant.

La romance entre les deux va assez vite, même si ça commence surtout par une attirance sexuelle. J’avoue avoir levé les yeux au ciel sur cette relation « je te désire / je te déteste », qui se traduit la plupart du temps par « j’ai envie de toi / dégage connard ». J’ai surtout trouvé que la relation supérieur/assistante n’existait pas car Ashley est beaucoup trop sûre d’elle et se comporte avec son supérieur comme avec un simple collègue. Après, certes, c’est une comédie romantique.

Pour conclure, je n’ai pas vraiment accroché à cette romance, que je n’ai pas trouvé très crédible par rapport aux circonstances. J’ai été surprise par le comportement d’Ashley qui n’est pas du tout professionnel. Cependant on ressent bien l’attirance entre les deux personnages. Je pense quand même lire le tome 2 car c’est un tome sur Matt, le collègue d’Ashley, qui est complètement différent du typique « patron hautain », et j’ai beaucoup apprécié son personnage.

 

Pages: 333

Édition: Hugo Poche

Date: 19/03/2020

 

Ma note: 14/20

 

« Matt suit mon regard et me donne un coup d’épaules.

– Ne flashe pas sur le boss, Ash. Mauvaise idée.

– Je ne flashe pas sur lui ! Seulement… hmm… il m’intrigue.

– Comme beaucoup de femmes. Le côté séducteur, froid et calculateur, non ?

– Je ne suis pas franchement sensible au charme des manipulateurs.

– Et pourtant, ils séduisent sans aucun mal.

– Je préfère les gars gentils.

– Comme moi ?

Il me lance un petit sourire en coin.

– Mais toi, tu es du genre à appeler toutes les femmes « Princesse » et à les aimer sans discernement.

– Parce que j’aime les femmes. Je ne les manipule pas. Je ne vois pas où est le mal.

Nous nous glissons dans la cabine d’ascenseur tandis que je ricane.

– Parce que tu n’en choisis aucune.

Il me dédicace une moue attachante, puis admet sans honte :

– Sans doute parce que je n’ai pas trouvé.« 

 

 

PS: Merci à Hugo Roman pour ce service presse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *