Chroniques,  Contemporaine

Avis | L’instant présent – Musso

Résumé

Lisa et Arthur n’ont rendez-vous qu’une fois par an.
Il passe sa vie à la chercher…
… elle passe la sienne à l’attendre.

Lisa rêve de devenir comédienne. Pour payer ses études d’art dramatique, elle travaille dans un bar de Manhattan. Un soir, elle fait la connaissance d’Arthur Costello, un jeune médecin urgentiste. Leur complicité est immédiate. Pour le séduire, Lisa est prête à tout. Dans une ville-labyrinthe qui n’offre aucun répit, elle prend tous les risques. Mais Arthur n’est pas un homme comme les autres. Bientôt, il révèle à Lisa la terrible vérité qui lui interdit de l’aimer :

 » Ce qui m’arrive est inimaginable, et pourtant bien réel… « 

Dans un New York plus imprévisible que jamais, Arthur et Lisa vont lier leur destin pour déjouer les pièges que leur impose le plus impitoyable des ennemis : le temps.

 

Avis

Avant de commencer, je tiens à préciser que je ne lis jamais de contemporain. J’ai déjà lu Central Park, de Musso, que j’avais bien aimé et qui a été une bonne surprise. J’ai donc poursuivi ma découverte de cet auteur avec L’instant présent, qui est dans ma pile à lire depuis longtemps. Et encore une fois, ce fut une bonne surprise.

On suit ici Arthur, médecin urgentiste, à qui son père lègue un phare: le phare des 24 vents. Cependant, il doit accepter de suivre deux règles: ne jamais vendre le phare et ne jamais ouvrir la porte métallique à l’intérieur du phare. Or, Arthur cède à la tentation et un jour, il va essayer de découvrir ce qui se cache derrière cette porte. À partir de là, il (on) est plongé(s) dans un tourbillon d’évènements, une vie qu’Arthur n’avait pas du tout prévu de vivre.

J’ai bien aimé les personnages. Arthur n’a pas été mon préféré, mais c’est un personnage atypique avec un certain répondant. Ce n’est pas un homme parfait, il fait parfois des erreurs à cause de sa curiosité, mais que serait-ce ce roman sans ce trait de caractère ? Lisa, quant à elle, est moins présente car ce roman est écrit du point de vue d’Arthur. Je n’ai pas grand chose à dire sur ce personnage car elle ne m’a pas touchée tant que ça. Par contre, j’ai beaucoup aimé le troisième personnage le plus présent dans ce roman (dont je ne dévoilerai pas l’identité ici), que j’ai trouvé très drôle et très attachant. Je ne pourrais pas en dire plus sur les autres personnages sinon je spoilerais tout le livre.

Dans ce roman, il y a beaucoup d’incompréhensions. Pourquoi Arthur se réveille-t-il dans des endroits dont il ne connaît pas l’existence ? Perd-t-il la mémoire ? Ces questions nous font tourner les pages encore plus vite pour découvrir la réponse. L’histoire est très addictive, je ne me suis pas du tout ennuyée. Il y a un mélange d’actions, de relations humaines et de questionnements que j’ai trouvé très intéressant. Musso aime beaucoup jouer sur ces incompréhensions, ces évènements qui paraissent totalement surnaturels, et c’est ce que j’aime. Y a-t-il une réponse rationnelle à toutes les questions d’Arthur ?

Par rapport à la fin, je ne saurais pas dire si j’ai été déçue ou non. En tout cas, je ne m’y attendais pas du tout et je pense qu’il est impossible de la deviner. Cependant, c’est quand même une très belle fin, qui délivre un très beau message.

 

Pages: 435

Édition: Pocket

Date: 24 Mars 2016

 

Ma note: 16,5/20

 

« Aujourd’hui est le plus beau jour de notre vie, car hier n’existe plus et demain ne se lèvera peut être jamais. Le passé nous étouffe dans les regrets et les remords, le futur nous berce d’illusions. Apprécions le soleil qui se lève, réjouissons nous de le voir se coucher. Arrêtons de dire « il est trop tôt » ou « il est trop tard », le bonheur est là, il est l’instant présent. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *