Chroniques,  Science-fiction,  Young adult

Avis | Les âmes vagabondes – Stephenie Meyer

Résumé:

La Terre est envahie. L’humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Mélanie Stryder vient d’être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l’être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu’elle ne peut pas oublier. L’amour pourra-t-elle la sauver ?

 

Avis:

Après avoir vu le film il y a plusieurs années, j’avais envie de me replonger dans l’histoire en découvrant le livre. Et quelle bonne surprise !

Mélanie Stryder, l’héroïne, a été capturée par la nouvelle espèce qui a envahi la terre: les âmes. Ces âmes prennent possession des corps afin de vivre, tout simplement. Une des ces âmes va être implantée dans le corps de Mélanie. Cependant, Mélanie est forte et ne va pas se laisser faire. Elle va réussir à résister, et c’est ainsi qu’on va suivre le périple de Mélanie, un corps avec deux âmes.

C’est donc un roman de science-fiction, mêlé à de la survie. En effet, avant de se faire kidnapper, Mélanie vivait avec deux autres personnes, cachée. Après l’implantation de l’âme dans son corps, elle va tout de même essayer de la convaincre de s’échapper afin de retrouver ses proches.

Le fait qu’il y ait deux âmes dans un seul corps n’est pas du tout dérangeant pour la lecture. L’âme de Mélanie ne prend pas beaucoup de place, et on va aussi découvrir l’autre âme. D’où vient-elle ? Pourquoi les âmes ont-elles envahie la Terre ? Contrairement à ce qu’on pourrait croire, cette âme est un personnage à part, mais vraiment très intéressant. Je me suis beaucoup attachée à elle. Elle a énormément de choses à nous apprendre et ses récits sont passionnants. De plus, cela nous permet d’avoir le point de vue des « méchants » sur notre planète Terre et les humains.

Par rapport aux personnages, je ne peux pas vraiment en parler au risque de spoiler. Je peux juste dire que, malgré le nombre de personnages, l’autrice a bien su gérer son roman en nous faisant rencontrer les personnages un à un, pour ne pas qu’on se mélange. Je les ai tous énormément aimé, sans exception. Il y a aussi un côté romance qui n’est pas pour nous déplaire. Cependant, ce n’est pas du tout niais.

Pour conclure, ce roman est vraiment ultra addictif. Les 800 pages ont été dévorées en deux jours pour ma part. Ce roman mêle science-fiction, voyage, romance et réflexion sur l’Humanité. Il s’adresse aussi bien aux jeunes qu’aux plus âgés. Sur la quatrième de couverture, Nathalie Lacube écrit: « plus mature et plus fort que ses quatre volumes, ce romance thriller de Stephenie Meyer abolit la frontière entre littérature jeunesse et adulte ». Et je trouve qu’on ne pourrait pas mieux résumer ce roman.

 

« Cette Terre était à la fois le plus noble et le plus vil des mondes; on y trouvait les émotions les plus belles, les plus délicates, et en même temps, les pulsions les plus noires, les plus sinistres. Peut-être était-ce inévitable? Peut-être sans le Très-Bas ne pouvait-on toucher au Très-Haut? »

 

Du livre au film:

Pour ceux qui n’ont pas encore vu le film, ni lu le livre, lisez le livre en premier et ne regardez pas la bande annonce, qui est seulement centrée sur la romance. J’ai essayé de revoir le film après ma lecture, et j’ai été énormément déçue (et j’ai abandonnée au bout de 30 minutes). Je trouve que la voix (voix-off) de Mélanie est insupportable et la fait passer pour la méchante. Aussi, les personnages manquent de profondeur, et donc d’émotion. À essayer en VO, peut-être…

 

Pages: 829

Édition: Le livre de poche

Date: 31 Mars 2010

 

Ma note: 19/20

 

« Je suis une « femme », ai-je poursuivi d’une voix lasse. J’en ai ma claque que vous m’appeliez le mille-pattes !
Jared a battu des paupières, interdit. Puis son visage s’est durci aussitôt.
– Parce que tu occupes un corps de femme ?
Wes s’est tourné vers Jared.
– Parce que j’en suis une ! ai-je rétorqué.
– Selon quels critères ?
– Les mêmes que les tiens ! Dans mon espèce, je suis celle qui porte les enfants. Ça te suffit comme critère ?
Ça l’a fait taire. Une soudaine satisfaction m’a envahie.
Bien joué ! a approuvé Mélanie. Il s’est comporté comme un goujat.
Merci.
Entre fille, il faut se serrer les coudes. »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *