Chroniques,  New romance

Avis | Landon & Shay – Brittainy C. Cherry

Résumé:

Shay et Landon se détestent depuis toujours. Ça fait des années qu’ils s’évitent. Des années qu’ils n’échangent ni un regard ni un mot… une insulte peut-être ? Tout change le jour où on leur propose un défi. Un pari stupide : faire en sorte que Shay tombe amoureuse de Landon avant que lui ne tombe amoureux d’elle.

Pour Landon, c’est un pari déjà gagné. Il n’aime personne.

Pourtant, lentement, tout se complique. Shay lui ouvre de nouveaux horizons. Elle pénètre son intimité et perce ses secrets les plus enfouis. Ce qui était un jeu devient bien trop réel. Leurs sentiments grandissent, comme grandissent les risques de se blesser mutuellement.

 

« Tu ne vas pas me dire « merde » ou me souhaiter bonne chance ?

– Je te souhaite une bonne merde, Landon.

Waouh, t’es dure, Poulette.

J’adore. »

 

Avis:

Après un énorme coup de cœur pour Eleanor & Grey, il me tardait de découvrir l’histoire de Landon et de Shay. Et j’ai aussi beaucoup aimé, même si pour moi l’histoire d’Eleanor et de Grey est largement au dessus !

On suit Shay et Landon, deux lycéens tourmentés, ayant de gros problèmes familiaux. Pourtant, ils font tous deux comme si de rien n’était. Ils sont populaires au lycée et très appréciés de leurs amis. Mais ceux-ci sont aussi deux ennemis qui ne manquent pas une occasion pour s’insulter ou pour se prouver leur haine réciproque.

J’ai beaucoup aimé les deux personnages, que j’ai trouvé extrêmement touchants. On découvre ici une toute autre Shay que l’on a connu dans Eleanor & Grey, une Shay sensible avec le cœur sur la main. Quant à Landon, il est froid et parait inatteignable. Cependant, il cache beaucoup de souffrances. Chacun cache ses faiblesses aux autres. Mais Shay a le don de détecter la tristesse des autres, et sa bonté d’âme la pousse à aider ses amis, quitte à s’oublier elle-même.

Par rapport à la relation entre les deux personnages, on a clairement une relation « hate to love ». J’avoue que j’ai eu un peu de mal au début car il ne se passait pas grand chose. Il y avait trop de personnages secondaires à mon goût (ou du moins, ils étaient trop présents), et trop d’histoires à côté. Ça m’a empêchée de me plonger réellement dans l’histoire, et il me manquait cette touche d’addiction propre à Brittainy C. Cherry. Cependant, lorsque le roman s’est recentrée sur les deux personnages principaux et que l’on a commencé à découvrir leurs histoires, j’ai tout de suite été happée. Et cette montée d’émotions soudaine m’a totalement déboussolée.

Ce roman parle de beaucoup de choses, notamment du passage de l’adolescence à l’âge adulte, des problèmes familiaux, des problèmes au lycée, d’amitié, d’amour, de pardon, de drogue, etc. Les personnages sont forcés de grandir prématurément et d’avoir assez de recul pour pardonner de graves erreurs. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé la grand-mère de Shay, qui joue un rôle extrêmement important dans l’histoire des deux protagonistes.

Pour conclure, malgré un début plutôt difficile, j’ai énormément aimé cette histoire qui est très touchante. J’ai ris, j’ai pleuré, j’ai aimé, j’ai détesté. Brittainy C. Cherry m’a encore époustouflée et je continue toujours de penser qu’elle a un véritable don pour l’écriture. Il me tarde maintenant de découvrir le tome 2, que je vais ouvrir avec empressement.

 

Pages: 357

Édition: Hugo Roman

Date: 11 juin 2020

 

Ma note: 18/20

 

 

« Mon dieu, ça fonctionne. J’ai beau m’être habituée à ses moqueries, chaque fois qu’il se montre gentil, mon cœur fond comme du beurre et je déteste admettre que je gobe ses flatteries.

Mais vous savez ce qui se passe lorsqu’on a un cœur en beurre ?

Des artères bouchées.

C’est l’effet que me fait Landon: il bouche mes pauvres artères. »

 

PS: Merci à Hugo Roman pour l’envoi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *