Chroniques,  New romance

Avis | 6 ans – Elle Seveno

Résumé:

6 ans séparent Victoria et Raphaël…

6 ans d’écart qui ont suffit, lorsqu’elle était adolescente, à ce que Victoria ne se rende jamais compte de l’amour que lui portait le jeune Raphaël et n’ait d’yeux que pour son grand frère bien plus attirant.

6 ans sans se voir depuis que Victoria a quitté la ville du jour au lendemain avec sa famille, laissant celui dont elle était la babysitter désespérée.

Quand Victoria revient, des années plus tard, il ne faut que 6 secondes à Raphaël pour tomber de nouveau amoureux d’elle. Sauf qu’il n’est plus un enfant, et compte bien le lui prouver. Raphaël, accro aux sensations fortes et aux sports extrêmes pourrait bien pousser Victoria toujours un peu plus loin dans ses retranchements…

Jusqu’où sera-t-elle prête à le suivre ?

 

Avis:

La romance d’été par excellence !

On suit ici Victoria qui revient dans sa ville d’enfance 6 ans après l’avoir quittée. Elle va donc y retrouver son premier amour, ainsi que les deux frères de celui-ci. Or, Raph qui à l’époque était trop petit pour intéresser Vic, a bien grandi depuis. Mais ses sentiments n’ont pas changé. Il est donc motivé à séduire Vic.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Victoria. Elle est très mature, et essaie de toujours faire le choix le plus juste. Un évènement a marqué sa famille il y a quelques années, et elle va tout faire pour la reconstruire. Or, c’est tout le contraire de Raph. Raph est jeune (19 ans), mais il est depuis toujours considéré comme « le petit dernier ». Sa famille l’infantilise toujours, et il en souffre. C’est un jeune homme qui n’arrive pas trop à trouver sa place car on ne le prend jamais au sérieux. Il va donc être tiraillé entre montrer aux autres qu’il est devenu un homme, et agir comme un ado (comment les autres le considèrent). Cet aspect m’a quelques fois énervée, mais d’un autre côté les crises de jalousie à répétition prouvent qu’il tient à elle.

J’ai bien aimé la romance entre les deux personnages. 6 ans les séparent, ce qui n’est pas non plus énorme, mais le fait que l’homme soit le plus jeune est plutôt original. Vic va le tirer vers le haut, et j’ai bien aimé comment elle se comporte vis-à-vis de lui (c’est-a-dire pas comme sa mère). Et grâce à elle, Raphaël va grandir et mûrir. Aussi, c’est un peu une romance interdite car ils vont essayer de la cacher à l’aîné de la fratrie (l’ex de Vic).

Enfin, j’ai beaucoup aimé l’atmosphère de ce roman. Raph est un sportif fan des sports de glisse. Ici, il pratique le wakeboard et j’ai beaucoup aimé le fait que l’autrice creuse un peu cet univers. En bref, on se sent vraiment en été et on a envie de plonger dans le roman pour vivre ces moments avec eux.

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé les personnages, leurs caractères et comment ils évoluent. Le schéma amoureux est très mignon, et même si je ne l’ai pas trouvé ultra addictif, c’est une romance toute mignonne, parfois semée d’embûches.

 

Pages: 365

Édition: Hugo Poche

Date: 2 Juillet 2020

 

Ma note: 16/20

 

 

« Et si j’avais été mariée?

Il hausse les épaules.

– J’aurais été un amant parfait.

– Quel petit con arrogant! m’exclamé-je en levant les yeux au ciel, toujours en souriant. »

 

 

PS: Merci à Hugo Roman pour ce service presse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *