Chroniques,  New romance

Avis | Briar Université (3) – Elle Kennedy

Résumé:

Il entre en première année d’université avec un seul but en tête : pas de petites amies. L’an dernier, il s’est laissé distraire par sa vie amoureuse, ce qui lui a coûté sa saison de hockey. Cette année, il a décidé de renoncer aux femmes. Son équipe passe en premier. Mais ses bonnes résolutions vont être difficiles à tenir. Il se trouve qu’il se retrouve en binôme avec une fille hyper sexy sur un projet d’école. Une bavarde invétérée qui a beaucoup d’arguments pour elle. Une fille déterminée à faire ressortir son côté sauvage…

 

« Il y aura toujours des gens qui ont une vie plus merdique que la tienne, mais ce n’est pas pour autant que ta merde sent la rose. »

 

Avis:

Un peu moins bon que le tome deux, mais j’ai été ravie de rencontrer Hunter.

On suit ici Demi, étudiante en psychologie qui rencontre Hunter, un joueur de hockey, tout ça dans un contexte scolaire. En effet, les deux personnages ont été désigné en binôme par leur professeur de psychologie. Ils vont alors faire plus ample connaissance, mais amicalement seulement. Eh oui, Demi est en couple. Cependant, son petit ami est jamais présent, et il a toujours une excuse pour annuler leurs rendez-vous.

On s’en doute bien, le schéma amoureux entre Demi et Hunter est basé sur une « friendzone ». Demi est aveugle concernant les défauts de son petit-ami, et lui trouve toujours des excuses. Aussi, j’ai trouvé la rencontre entre Demi et Hunter très peu crédible, enfin du moins leurs comportements. En effet, leurs conversations ne tournaient qu’autour du sexe, et ce, dès le début. Ils sont donc au courant de leurs vies sexuelles avant même de faire connaissance. Sinon, la romance est une double romance interdite. En premier, car Demi est en couple, mais aussi car Hunter est en pleine abstinence.

Outre ça, j’ai bien aimé le personnage de Demi, même si je ne me suis pas réellement attachée à elle. Je trouve que sa vie familiale a été un peu moins décrite par rapport aux personnages des tomes un et deux. Cependant, elle rencontre aussi des difficultés, notamment avec son père. On va donc suivre comment elle gère ces confrontations. Quant à Hunter, j’ai beaucoup aimé faire la connaissance de ce personnage. Malgré son physique imposant et sa célébrité, c’est quelqu’un de très humble et loyal. Il est aussi très gentleman, et je me suis beaucoup attachée à lui.

Enfin, j’ai toujours autant apprécié l’univers dans lequel on est plongés. Dans ce tome-ci, l’équipe de hockey et encore plus présente car ils ont tous un projet commun, malgré les réticences de leur entraineur. Cela donne des situations plutôt marrantes. J’ai aussi beaucoup aimé retrouver les autres personnages des tomes précédents. Au final, tout le monde forme une grande famille, et leur complicité est très touchante.

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé Hunter et le côté « hockey » du roman. Cependant, j’ai été refroidie par l’aspect sexuel qui est omniprésent, surtout au début. Puis, vers le milieu du roman, les choses commencent à avancer et les deux personnages vont se remettre en question. À partir de là, je n’ai plus lâché le roman.

 

Pages: 541

Édition: Hugo Poche

Date: 9 juillet 2020

 

Ma note: 16/20

 

« C’est peut être naïf de ma part, mais dix nanas à poil pourraient se jeter sur moi, je n’aurais d’yeux que pour toi. Même si tu es toute bouffie d’avoir pleuré.

– Qui tu traites de bouffie ? s’exclame-t-elle.

– Toi, Semi. Tu n’est pas belle quand tu pleures.

Elle me frappe l’épaule.

– Tu es censé être romantique !

– Je viens te dire que je t’aime ! Crois-moi, je ne peux pas être plus romantique que ça. »

 

 

PS: Merci à Hugo Roman pour l’envoi !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *