Chroniques,  New romance

Avis | Secret défense d’aimer (2) – Axelle Auclair

Résumé:

Après des débuts un peu chaotiques, la relation professionnelle de Condor et Sabine est maintenant parfaite. La jeune femme est devenue l’élément indispensable dans l’équipe de soldats d’élite qu’il forme avec deux autres agents, Lynx et Cobra. Mais surtout, elle a réussi à percer son épaisse carapace et est entrée dans son coeur. Condor apprend tout doucement à s’ouvrir à l’amour et à de nombreuses émotions dont il ignorait tout jusqu’alors : humour, tendresse, compromis … C’est un bon élève mais il a un long chemin à parcourir. Condor sait mener à bien ses missions les plus difficiles. Celle-ci ne devrait pas lui résister davantage, n’est-ce pas ?

Sa mission : réussir son mariage.

 

« Le message est limpide. Ma femme. Ses lubies. Mon problème. Me voilà bon pour trouver quelque chose afin de la contenter. Comme si j’avais besoin de ça. Qu’est-ce que je vais bien pouvoir inventer comme solution ? Elle ne pourrait pas me demander de buter quelqu’un plutôt ? Ce serait beaucoup plus simple, ça, c’est dans mes cordes. »

 

Avis:

Contrairement à plusieurs personnes, j’ai trouvé le tome 2 en dessous du tome 1…

On suit ici la suite des aventures de Sabine et Condor. Maintenant fiancés, ils vont devoir apprendre à gérer la vie de couple. Et ça n’est pas gagné…

Par rapport aux personnages, je trouve que Sabine s’est beaucoup affirmée (en même temps, on comprend pourquoi) ! Condor, lui, apprend à se détendre et utilise même l’humour (assez maladroitement, il faut le dire). Entre quiproquos et incompréhensions, certaines situations donnent place à des dialogues de sourd. Cependant, l’autrice joue avec ça en s’en amuse.

Il faut dire qu’Axelle Auclair a un style d’écriture particulier. En effet, elle joue beaucoup sur l’humour, et elle utilise beaucoup Sabine pour livrer des messages (notamment sur les hommes). Cette proximité avec le lecteur est plutôt originale, j’ai bien aimé cette façon d’écrire.

Quant aux autres personnages, j’ai bien aimé les (re)découvrir. Le quatuor est désormais soudé et forme maintenant une famille. Par contre, je n’ai pas trop aimé la manière dont Sabine traite Lynx et Cobra. En effet, on a l’impression que dès qu’ils sont tous ensemble, les deux hommes se transforment en enfants. Je trouve que le côté maternel de Sabine est beaucoup trop présent. Certes, cela peut être mignon quelques fois, mais pour moi, c’est beaucoup trop poussé et ça décrédibilise totalement le côté militaire. Après, je pense que c’est fait exprès, mais personnellement ça ne m’a pas trop plu.

Enfin, par rapport aux évènements et à l’histoire, ça ne l’a pas trop fait avec moi. Je n’étais pas du tout dans l’histoire et j’ai trouvé quelques longueurs tout au long du roman. J’avais l’impression qu’il n’y avait pas de fil conducteur, mais quelques évènements par ci par là, sans liens. Cependant, cela change vers la fin, qui est assez addictive. Du coup, on est obligés de lire la suite car le tome 2 se termine sur un cliffhanger.

 

Pages: 537

Édition: Hugo Poche

Date: 12 mars 2020

 

Ma note: 15/20

 

« Tu as deux langues dans ta bouche et l’une d’elles ne t’appartient pas, continue Lynx.

Je soupire, puis me tourne pour lui faire face, en prenant soin de dissimuler Sabine derrière mon corps.

– Tu devais récupérer ton dossier, pas te pointer ici.

Ce grand con arbore un sourire narquois. Il ose me toiser.

– C’est fait, alors je rendais visite à Sabine. Coucou, Sabine toute rouge qui se cache derrière Condor, ricane-t-il en se penchant à droite puis à gauche pour la voir.

– Ne te moque pas de Sabine, je le rappelle à l’ordre.

– Je vais me gêner ! Sabine ! Viens faire un câlinou à Lynx ! Tu sais, comme la fois où tu as sauté dans les bras de Cobra. Je veux ça aussi.

– Pardon ?

Aussitôt, je fais volte-face pour interroger Sabine du regard. Elle se décale de deux pas sur le côté pour râler sur le clown.

– Lynx, je te déteste.

– Explique, j’insiste pendant que l’autre se bidonne derrière moi. »

 

PS: Merci à Hugo Roman pour ce service presse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *