Chroniques,  Science-fiction

Avis | Community – Luna Joice

Résumé

3006. La Terre a été pacifiée grâce à Community, une technologie révolutionnaire qui permet à l’homme de communiquer par télépathie. L’égoïsme mis de côté au profit de la collectivité, conflits et inégalités appartiennent désormais au passé.

Passionnée par les étoiles, Lyah est une jeune femme dotée d’une profonde soif de connaissances, qui la pousse à se poser beaucoup de questions sur le monde qui l’entoure. Bien plus que tous ceux qu’elle connaît… Pourquoi les humains ont-ils désormais interdiction de se toucher ? Pourquoi ne peut-elle pas choisir elle-même sa future Assignation ? Et pourquoi certaines bases de données lui sont-elles inaccessibles ?

Tandis qu’elle exhume secret après secret sur la société aseptisée dans laquelle elle vit, une interrogation grandit dans son esprit.

Pour Community, à quoi l’humanité a-t-elle renoncé ?

 

Avis

J’avoue avoir choisi ce roman en partie pour le titre qu’il a reçu. Bernard Werber est un auteur que j’apprécie, et j’ai été très curieuse de voir ce que ce roman contenait.

L’histoire se passe dans un monde utopique, dans un futur lointain. On suit ici Lyah, une jeune femme qui ne ressemble pas aux autres de son âge. En effet, l’heure de son Assignation approche et elle commence à se poser plusieurs questions. Pourquoi le peuple ne peut pas choisir sa future vie ? Pourquoi tout le monde obéit au doigt et à l’oeil, sans se poser de questions ?

J’ai bien aimé le personnage de Lyah, qui est une personne qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Contrairement aux autres, elle n’est pas du tout docile, et son comportement lui fait quelques fois défaut. Certes, elle agit parfois de manière inconsciente, mais c’est ce qui fait avancer l’histoire. Par contre, je trouve qu’elle est trop immature pour son âge, mais cela peut aussi être justifié par ce nouveau monde dans lequel ils évoluent.

Par rapport aux autres personnages, je ne me suis pas du tout attachée à eux. J’aurais aimé qu’ils soient plus profonds. Or, on dirait qu’ils sont ici juste pour leur rôle dans l’histoire. Il me manquait l’alchimie, ce côté « humain » qui aurait pu être un peu plus développé.

J’ai quand même trouvé quelques longueurs dans ce roman. Les choses ne bougent pas beaucoup dans la première moitié, mais cela s’améliore après. En effet, c’est là que les thèmes les plus importants sont abordés. Lorsqu’on prend du recul sur la manière dont est fondée cette société, on peut faire des parallèles avec notre présent. J’aurais cependant aimé que cette reflexion soit plus développée. Le manque de descriptions, de détails et surtout de pages, font que je ne me suis pas plongée dans ce roman. En bref, c’est un roman intéressant pour les idées, mais qui manque de profondeur.

 

Pages: 298

Édition: Hugo Roman

Date: 3 Septembre 2020

 

Ma note: 13/20

 

 

« Je n’ai qu’une envie, le toucher. Encore et encore. Retrouver cette sensation qui m’a envahie lorsque nos mains se sont effleurées. Je ne me suis jamais sentie aussi vivante de toute ma vie… »

 

PS: Merci à Hugo Roman pour ce service presse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *