Chroniques,  Contemporaine,  New romance

Avis | Là-haut dansent les étoiles – Pauline

Résumé

Elle ne vit que pour chanter.
Il ne vit que pour la protéger.

 

Avis

Ma chronique va être très courte car, comme le résumé ne dit pas grand chose, je ne veux pas spoiler.

On suit ici Alexz et Alana, frère et soeur vivant en Russie. Les deux partagent une passion commune: le chant, qui est aussi leur plus grand rêve. Cependant, cela ne fait pas partie du plan de leurs parents. Comment vont-ils surmonter cela ?

Pour commencer, j’ai bien aimé l’univers dans lequel se déroule l’histoire. Il y a deux lieux principaux, dont la Russie. J’ai trouvé ça plutôt original et j’ai bien aimé découvrir ces paysages. Cependant, j’aurais aimé plus de descriptions, surtout pour les lieux intérieurs.

Par rapport aux personnages, j’avoue avoir eu des difficultés à les apprécier. Alana est une jeune femme très effacée, qui passe son temps à subir. Il subit les ordres incessants de sa mère, les critiques des autres sur son corps et son travail, les ordres de son frère, etc. J’ai même eu l’impression qu’elle subissait ses relations amoureuses car elle n’a aucun contrôle sur sa vie. Alexz, lui, est surtout défini par son côté protecteur. Au début j’ai trouvé ça mignon, mais ça devient de plus en plus pesant au fil du temps. Mais c’est aussi un jeune homme tourmenté, avec une part sombre sur laquelle l’auteure joue. En effet, un mystère plane au dessus de la tête des deux personnages, un moment sombre de leur passé.

Pour conclure, je ne suis rentrée à aucun moment dans l’histoire, notamment car j’ai eu beaucoup de mal avec les personnages. J’aurais aussi aimé plus de descriptions, déjà par rapport aux deux héros. Ceux-ci sont dans le domaine musical, et j’ai trouvé intéressant le fait que ce roman tourne autour des backstages, de la vie hors de scène. Les thèmes principaux sont très sombres: la vie dans la haute société, les rumeurs, l’apparence physique et l’anorexie. L’auteure a aussi voulu démontrer que les artistes subissent, et ceux-si en sont la preuve. En fait, ils ne sont maitres de rien et coulent petit à petit. C’est un point de vue très intéressant, mais à lire j’ai trouvé ça plutôt barbant.

 

Pages: 375

Édition: Cherry Publishing

Date: 9 Novembre 2019

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *