Chroniques,  New romance

Avis | Stairway to Heaven – Delinda Dane

Résumé

Tristan, célibataire invétéré et tatoueur à succès d’une télé-réalité, ne vit que pour les coups d’un soir.

Sa devise : pas d’attaches !

Mais, c’était sans compter sur l’incroyable découverte qu’il fait un matin et qui va bousculer son monde comme jamais. Désormais, il va devoir composer avec ces nouvelles responsabilités qu’il n’attendait pas.

Cependant ne dit-on pas que la vie est pleine de surprises…

Tristan va découvrir qu’en dépit des apparences, le paradis sur Terre se trouve là où on ne l’attend pas.

 

« Après le pire vient le meilleur.
Ces mots, mon mantra. Ils n’auraient pas pu sonner plus juste. »

 

Avis

Un roman rafraichissant qui traite de la parentalité, tout en légèreté !

On suit ici Tristan, ex star de télé-réalité, qui se retrouve un beau matin avec la responsabilité d’un bébé. Il s’agit de sa fille, Briar Rose, que sa mère a abandonné sur le pas de sa porte. Celui-ci va alors devoir changer de vie. Exit la drogue, l’alcool et les relations dans lendemain. Désormais, il a une lourde responsabilité qu’il doit assumer entièrement.

Je préfère préciser que le roman ne se concentre pas sur l’apprentissage de Tristan à être papa. Au contraire, après les premières scènes on fait un saut dans le temps, quelques années plus tard. On rencontre alors Heaven, une jeune femme qui ne trouve pas sa place dans son couple. Un petit coup de pouce du destin va alors réunir les deux personnages.

Pour commencer, j’ai beaucoup aimé les personnages. Heaven est très attachante, elle est spontanée, maladroite et simple. Tristan, lui, est un homme qui a l’habitude d’être adulé par les femmes. Il s’est donc construit une carapace, ce qui le rend froid et hautain. Cependant, il se moque du regard des autres. Tout ce qui compte, c’est sa fille et son salon de tatouage. Son côté « père poule » est adorable, et sa fille est la seule à pouvoir le faire changer de comportement. La petite Briar Rose est aussi adorable. D’abord sauvage et renfermée, elle cache en fait un coeur en or lorsqu’on apprend à la connaître.

Ce roman n’est pas qu’une romance, au contraire, la romance met beaucoup de temps à s’installer. C’est quelque chose que j’ai beaucoup aimé car rien n’était prémédité. Je ne dirais pas que c’est une romance interdite car les deux personnages assument leurs sentiments. C’est un roman mature, qui ne joue pas sur le schéma « on s’attire mais c’est interdit ». Cependant il n’y a pas que la relation entre Heaven et Tristan qui compte. En fait, la petite Briar Rose est le point central du roman. Les personnages gravitent autour d’elle, ce qui la rend extrêmement importante.

Pour conclure, je pense qu’il faut savoir que ce roman est classé « comédie romantique ». Si vous avez lu Eleanor & Grey par exemple, il faut s’attendre à toute autre chose. J’avais un peu peur au début car je ne suis pas fan des comédies romantiques. Mais l’autrice nous fait passer un très bon moment avec une histoire toute en douceur. Les personnages sont drôles et attachants et j’ai beaucoup aimé voir l’évolution des relations humaines. C’est un roman parfait pour passer un moment « cocooning » en automne.

 

Pages: 437

Édition: Hugo Roman

Date: 1 Octobre 2020

 

Ma note: 17/20

 

« Elle est la lumière au milieu de mes ténèbres, la raison pour laquelle je me bats chaque jour depuis des années, contre moi-même, contre mes vices, afin de prouver que, malgré les apparences et mon passé, je suis un bon père. »

 

PS: Je remercie Hugo Roman pour ce service presse !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *