Chroniques,  Contemporaine

Avis | How to love – Katie Cotugno

Résumé

Reena Montero aime Sawyer LeGrande depuis l’enfance. Un jour, l’impossible se produit : il tombe amoureux d’elle… La jeune fille se met à croire aux contes de fées. Mais le jeune homme s’en va sans un mot, laissant derrière lui sa petite amie enceinte…. Dévastée, Reena va découvrir avec leur fille, Hannah, que l’amour peut prendre bien des formes. Elle reconstruit sa vie, sans vraiment l’oublier. Mais un jour, Sawyer revient…

 

Avis

Grâce à une lecture commune, j’ai enfin sorti ce roman de ma pile à lire !

Ce roman est divisé en chapitres “avant” et “après” (un sur deux). Cela nous permet de comprendre les faits et gestes des personnages dans le “après”. On rencontre aussi des personnages qui étaient là depuis longtemps et qui faisaient partie de leur vie. Malheureusement, je trouve que cette alternance de chapitre cassait le rythme, surtout que les chapitres “avant” sont très lents et mous, ce qui est tout les contraire des chapitres “après”. Et comme les chapitres sont plutôt courts, j’étais à chaque fois stoppée dans mon élan.

Par rapport aux personnages, je les aimais bien au début. J’aimais beaucoup Sawyer, notamment dans les chapitres “avant”, qui est très mignon pour son âge. Mais au fil des pages, son comportement m’a de plus en plus dérangée dans les chapitres “après”. Je l’ai trouvé très égoïste, et le fait qu’il agisse comme si rien ne s’était passé m’a déstabilisée. Et il en va de même pour Reena qui est très influençable. Leur amour est indestructible, ce qui est mignon d’un côté, mais Reena n’assume pas sa part de responsabilité je trouve, surtout au vu de sa situation. Et lorsque l’on découvre toute la vérité autour du départ de Sawyer, j’ai détesté l’attitude de Reena.

Pour conclure, j’aimais bien ce roman au départ, même si je savais que ça n’allait pas être un coup de coeur. J’étais intriguée par l’histoire et toutes les choses que l’on allait découvrir petit à petit. Mais le comportement des personnages m’a beaucoup dérangée, ce qui m’a fait lever les yeux à plusieurs reprises. Je n’adhère pas non plus à la tromperie, surtout quand la personne est parfaite. Et puis il y a eu ces “blagues” par rapport au transgenre de la ville, qui pour moi ne sont pas du tout correctes (et pour le coup, cela ferait même polémique à notre époque). Pareil pour le thème de la drogue, qui est abordé avec trop de légèreté je trouve. Enfin, j’aurais aimé avoir plus de scènes sur la relation mère / fille avec la petite Hannah car elle avait l’air absolument adorable.

 

Pages: 389

Édition: Editions Balzer + Bray

Date: 1 Janvier 2013

 

Ma note: 12/20

 

“Je l’interpelle avant qu’il ne referme la fenêtre:

– Hé! Sawyer!

Il s’arrête pour me regarder de nouveau.

– Oui? Quoi?

Je reste immobile. Je rassemble tout mon courage. Je prends une grande inspiration qui semble venir des profondeurs de la terre, puis je saute:

– Je t’aime! Tu le sais?

– Je…

Son visage s’illumine du plus grand sourire que je lui aie jamais vu. Il a l’air d’un petit garçon. Il rit un peu, incrédule.

– Je le sais… Seigneur Reena! Qu’est ce que ça fait du bien de l’entendre!”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *