Chroniques,  Contemporaine,  Historique

Avis | Père et fils – Danielle Steel

Résumé

Pour écrire l’avenir, encore faut-il comprendre son passé.

Avril 1945. Les Américains marchent sur l’Allemagne, sauvant Jacob et Emmanuelle d’un funeste destin au camp de Buchenwald. Ensemble, ils décident de tenter leur chance à New York, où l’amitié qui les unit se mue bientôt en amour.

Des années plus tard, au prix d’un travail acharné, Jacob a fait fortune dans le diamant et a enfin mis les siens à l’abri. Il a aussi tenu à transmettre à son fils, Max, les valeurs qui lui tiennent à cœur. Ce dernier, diplômé de Harvard, est promis à un brillant avenir. Il choisit la femme parfaite avec qui fonder la famille idéale et accompagner sa réussite. Mais le succès a un goût amer et Max devra faire preuve de persévérance pour accepter son héritage et marcher dans les pas de son père…

Une fresque historique qui rend hommage au courage de ceux qui ont vécu le pire et souligne l’importance des liens du sang et de la transmission.

 

Avis

Un roman historique qui change de d’habitude…

Dans ce roman, on voyage au travers de 60 ans d’histoire. On suit d’abord la sortie du camp de Bunchewald, au travers des yeux de Jacob et Emmanuelle. Ils vont décider de se marier afin de s’expatrier aux États-Unis, à New York exactement. Les deux personnages sont complètements différents, on voit donc deux points de vue totalement opposés. D’une part, Jacob a plein d’ambition. Il veut laisser son passé derrière lui afin de reconstruire sa vie à New York, là où personne ne pourrait les arrêter à cause de leur religion. Emmanuelle, quant à elle, est constamment sur ses gardes. Elle a peur de tout perdre, ce qui peut sa comprendre.

Ensuite, on suit la naissance de Max, puis sa vie de jeune adulte. Il va voyage pour essayer de comprendre son histoire, et ces moments sont très touchants. Puis, après avoir été diplômé de Harvard, il décroche un job et se marie avec une femme “parfaite”. Cependant, malgré un schéma de vie qui peut paraître idyllique, on se rend compte que le bonheur ne s’achète pas.

Encore une fois, Danielle Steel nous offre plein de leçons de vie au travers de ses personnages. L’amour, l’argent, la sécurité, la liberté: sont-ils compatibles ? La peur de la défaite nous pousse parfois à accepter certaines choses, sans réfléchir.

Le thème de la famille est constamment abordé dans ce roman. Ceci est très intéressant car chaque personnage a une vision de la famille différente. Jacob et Emmanuelle sont des parents poule, ce qui est tout le contraire de Max qui passe tout son temps au travail, et sa femme qui passe ses journées avec ses amies. Le cadre de vie que l’on peut offrir à ses enfants vaut-ils tous ces sacrifices ? Danielle Steel va alors jouer avec nos sentiments, grâce à ses personnages. Parfois on les déteste, puis on commence à les comprendre pour ensuite avoir de la compassion pour eux.

Pour conclure, j’aurais aimé que le thème des camps soit plus abordé, mais ce n’est pas le cas ici. On suit surtout la reconstruction des personnages, ainsi que la construction tout court de leur avenir. Je ne me suis pas forcément attachée aux personnages et j’aurais aimé que les enfants de Max soient plus mis en avant. Cependant, j’ai beaucoup aimé les relations entre les personnages au début du roman. Enfin, j’ai trouvé que tout est assez vite expédié, tout est traité en surface. J’aurais aimé que certains passages soient plus approfondis car certains moments étaient très touchants. Pour finir, c’est donc avec un avis mitigé que je referme ce roman. Je pense que je l’aurais plus aimé si il était plus long.

 

Pages: 336

Édition: Presse de la cité

Date: 5 Novembre 2020

 

“Je saisis pourquoi maman peut penser ça. Quand on voit des villes comme Paris et Vienne, tellement belles, tellement civilisées, et qu’on voit ensuite cet endroit, où ils ont parqué des gens normaux comme des animaux pour les tuer, comment peut-on faire à nouveau confiance ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *