la sélection kiera cass
Chroniques,  Science-fiction,  Young adult

Avis | La sélection – Kiera Cass

Résumé

35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie.
Quand la dystopie rencontre le conte de fées !

Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne…

Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d’Illeá, la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du jeune Prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d’office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu’elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles…

Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés : l’existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu’elle n’aurait jamais osé imaginer ?

 

“La seule stratégie valable, c’est d’être soi-même. Je préfère que Maxon m’éjecte parce que je suis restée fidèle à moi-même, plutôt qu’il me garde parce que j’ai joué un rôle.”

 

Avis

Je referme ce livre assez mitigée…

On suit ici America qui vit une histoire d’amour merveilleuse avec Aspen, un soldat. Cependant, c’est un amour impossible car il fait partie de la caste inférieure, encore plus pauvre que celle d’America. Mais cet amour est surtout impossible car la mère de l’héroïne l’a inscrite de force à la sélection, une sorte de concours pour essayer de gagner le coeur du prince Maxon.

Tout d’abord, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire. Je ne l’ai pas trouvée assez poussée au niveau de l’univers. J’aurais aimé plus de détails, plus de féerie. Je n’ai malheureusement rien ressenti pendant ma lecture, mais je pense aussi que c’est dû à mes goûts. J’ai entendu tellement de bien de ce roman que j’en ai peut être trop attendu, et au final ce genre de roman ne me correspond pas.

Par rapport aux personnages, je les ai bien aimé. America se démarque beaucoup des autres personnages, elle a vraiment une prestance d’héroïne. J’ai aussi beaucoup aimé le prince Maxon, c’est quelqu’un de très charmant. Son jeune âge fait aussi de lui quelqu’un de maladroit, d’autant plus qu’il n’a pas l’habitude des relations sociales. Et quand les deux sont ensemble, ça crée un duo d’enfer !

Pour conclure, je suis assez mitigée par ma lecture. Le manque de détail m’a vraiment gênée et j’ai aussi trouvé beaucoup de longueurs. Les scènes sont très étirées, et quand il n’y a pas d’action c’est assez ennuyant. Mais d’un autre côté, on sent que ce premier tome sert de base. La fin du livre annonce le vrai commencement de l’histoire. Peut-être que je lirai la suite, cela reste à voir…

 

Pages: 344

Édition: Robert Laffont

Date: 12 avril 2012

 

Ma note: 13/20

 

“Et vous, mademoiselle, qu’est-ce qui vous a poussée à participer à la Sélection ? L’homme ou le trône ?
– En fait, je suis arrivée ici par erreur.
– Par erreur ?
– Oui. Plus ou moins. C’est une longue histoire. Et maintenant… me voilà. Je ne me bats pour rien de tout. Le but ultime, c’est de me remplir l’estomac jusqu’à ce que vous me montriez la porte.”

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *