Chroniques,  Fantasy

Avis | Par le fer et le feu – R. Oncedor

Résumé

Un homme. Une démone. Lequel triomphera de l’autre ?

Au cœur d’un Moyen-Age tourmenté par les succubes et autres esprits malins, Alban a juré de ne jamais devenir une proie. Misogyne et solitaire, c’est un tueur de monstres, un homme défiguré par son passé.
Un homme qu’une démone maladroite va tenter de corrompre … pour le meilleur et pour le pire.

Entre mensonges et faux-semblants, lequel tuera l’autre dans ce jeu meurtrier ?

“Le plus stupide des mâles, aussi pathétique qu’indigne d’intérêt, qui se prend pour un lion viril malgré sa cervelle d’huître. Ce genre de malotrus me donne de l’urticaire rien que d’y penser !”

 

Avis

Tout d’abord je tiens à remercier l’autrice qui m’a gentiment envoyé son livre. Je tiens à préciser que je ne lis que très rarement de la fantasy, et que je n’ai jamais lu de dark fantasy. Cependant, j’ai été attirée par la magnifique couverture et les avis très positifs sur ce livre.

On suit ici deux personnages: un homme et une démone. Illuth est une succube, une démone qui séduit les hommes durant leur sommeil pour pouvoir les approcher et les tuer. Alban, sa proie, est un homme très bourru, qui vit seul. Contre toute attente j’ai beaucoup aimé Illuth. C’est un personnage très solaire qui a le don de faire rire. Elle nous prend par les sentiments, et c’est sa manière de séduire. Quant à Alban, il est tout le temps grognon mais c’est ce qui fait son charme. Et quand on met les deux personnages ensemble, ça promet !

Par contre je dois avouer que j’ai été mitigée par la romance. Il faut savoir qu’Illuth peut prendre l’apparence de n’importe quel être vivant. Or, j’ai été dérangée par son allure tout au long du roman quand il s’agit de séduction et de romance. J’ai d’ailleurs eu assez peur de voir où est-ce que l’autrice voulait nous amener. Mais d’un autre côté, la romance est subtile et on pourrait même croire à une simple histoire d’amitié. En effet, leur relation ressemble en tout point à une relation de frère et soeur.

Pour contraster avec ces chamailleries amusantes, l’autrice pose un univers très sombre: une fantasy médiévale remplie de démons. Il n’y a pas de guerre ni de véritable action, d’ailleurs. En effet, les personnages sont au centre de l’histoire. Ils sont carrément bruts de décoffrage, méprisants, violents et leurs paroles sont très crues.

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé la relation entre les deux personnages qui oscille entre un conte de fée revisité et des montagnes russes. L’univers est très original, tout comme la plume de l’autrice. J’avoue que j’ai eu du mal à suivre cette histoire de rêves et d’âmes qui voyagent. Je ne suis pas fan non plus de la présence de créatures imaginaires mais ce ne sont que des goûts personnels. Cependant je dois avouer que l’univers, l’histoire et la façon dont l’autrice la présente crée quelque chose de très original.

 

Pages: 356

Éditeur: Books on demand

Date: 25 Juin 2020

 

“Regarde.

– Quoi donc ? Je n’y vois rien, ce satané nuage me cache la vue.

– Là, le gosse, juste là. Regarde ce magnifique défi qui t’est offert sur un plateau.

– Oh, non. Je croyais que c’était au tour d’Abrahel ? Ça, c’est de sa trempe. Mais pour une pauvre petite démone mineure telle que moi…

– Arrête de minauder, Iluth ! À chaque fois, tu hâbles, tu hâbles, tu nous casses les oreilles avec tes vantardises. C’est à ton tour. Regarde cet enfant, aux prises avec sa colère et son fer rouge. Il essaie de nous échapper. Regarde-le ! Il est à croquer. Prendre des hommes qui aiment les femmes, c’est facile. C’est donné. Asmodée a eu son père sans grande difficulté. Mais si tu réussis à avoir celui-là, ton nom sera aussi célèbre que le nôtre. Voilà enfin un mâle à ta hauteur.

– Oui, enfin, façon de parler. Ce gamin doit avoir quinze ans tout au plus.

– C’est le jeu, justement. Plus tard, petite sœur. Plus tard. Il faut que sa haine mûrisse, que sa peur s’incruste en lui, profondément, comme une tare dévorante.

– S’il te plaît, j’ai autre chose à faire que de séduire des misogynes encore en culottes courtes.”

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *