Chroniques,  Romance

Avis | Comme une ombre au tableau – Maloria Cassis & Marjy Noname

Résumé

Gala Carrington est une jeune londonienne passionnée de peinture française. Elle a la chance d’en avoir fait son métier, même si dans la réalité, elle se retrouve plus souvent à devoir estimer la valeur de babioles sans intérêt que les tableaux de maître qu’elle a étudiés. Au décès du patriarche Fitzduncan, propriétaire d’une collection de toiles de renom, Gala touche enfin son rêve du bout des doigts et s’envole pour l’Irlande, afin d’évaluer l’héritage du défunt. Sur place, une ombre plane sur l’authenticité des œuvres, mais aussi autour de Gala, qui n’imagine pas les retombées de ses suspicions. Elle devra démêler les faux-semblants et découvrir à qui faire confiance. À Owen, le frère, qui demeure bien mystérieux ? Ou à Luke, le fils, qui se montre avenant et charmant ?
Une erreur de jugement pourrait lui coûter cher.

 

« Ce rapport à l’argent autour de l’art a pollué ma relation aux oeuvres. »

 

Avis

Une lecture addictive qui est passée pas loin du coup de coeur !

On suit ici Gala qui a pour métier d’évaluer la valeur de différentes oeuvres d’art. En effet, c’est sa passion et elle excelle dans ce domaine. Un jour, elle reçoit pour mission d’évaluer la collection d’un homme qui vient tout juste de décéder. Elle fait alors ses valises, direction l’Irlande.

Pour commencer, j’ai beaucoup aimé le thème de ce roman (l’art). Je n’avais jamais lu d’histoire concernant une telle passion, et on ne peut qu’admirer Gala pour avoir réussi à en faire son métier. Les différentes tâches qu’elle effectue dans son travail son décrites, expliquées, et j’ai trouvé ça très intéressant ! J’ai donc vraiment apprécié le fait que ça soit développé.

De plus, d’autres thématiques autour de son travail son abordées, notamment le fait qu’elle soit une femme. Les personnages évaluent sans cesse la légitimité qu’elle a d’exercer ce métier, et les autrices dénoncent très bien le sexisme dans le milieu professionnel. Encore une fois, c’est très réaliste et très bien abordé.

Le thème de la peinture permet aussi d’inclure une enquête dans l’histoire. En effet, Gala suspecte une contrefaçon dans les oeuvres qu’elle doit étudier. Cela impose alors une atmosphère de méfiance et d’analyse entre les personnages. Personnellement j’avais déjà deviné la grosse partie de la réponse à ce mystère, mais cela n’empêche que j’ai beaucoup apprécié ce petit côté d’investigation que Gala doit mener.

Pour conclure, j’ai beaucoup apprécié cette histoire que j’ai trouvé addictive grâce à l’enquête menée par Gala, mais aussi grâce à la romance. Je n’ai pas parlé des personnages dans ma chronique car le résumé laisse planer un mystère autour d’eux. Je tiens juste à dire que je les ai adorés, notamment Gala qui est une femme forte avec beaucoup de caractère. J’ai aussi absolument adoré les plumes des autrices. L’histoire est écrite dans un langage plutôt soutenu mais le texte est très fluide. Le seul reproche que je peux faire à cette histoire est que je l’ai trouvée trop courte. J’ai tellement aimé les personnages, l’ambiance et les décors que j’ai été triste de les quitter aussi tôt.

 

Pages: 261

Édition: Hugo Roman

Date: 12 Mai 2021

 

Ma note: 18/20

 

« — Cessez de me tutoyer pour commencer.
Il retient avec peine un sourire malicieux, sachant très bien pourquoi je ne veux pas qu’il se montre familier. À chaque fois que c’est arrivé, nous avons dépassé les limites que je m’étais fixées. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *