Chroniques,  Science-fiction

Avis | Un monde après l’autre – Jodi Taylor

Résumé

À l’institut St Mary de recherche historique, les historiens n’étudient pas seulement le passé, ils le visitent.

Derrière l’innocente façade de St Mary, le secret du voyage dans le temps a été découvert et reste bien gardé. Les chercheurs en Histoire ont ainsi une méthode de travail tout à fait particulière : ils “étudient ‘en temps réel’ les événements majeurs de l’Histoire”. En se faisant passer pour d’inoffensifs excentriques, ils tentent de répondre à certaines questions qui n’ont jamais été résolues, sans jamais toucher au cours de l’Histoire… au risque d’en mourir.

Madeleine Maxwell, une jeune et brillante historienne est contactée par son ancien professeur afin de rejoindre l’équipe de l’Institut St Mary. Au cours de son étrange entretien d’embauche, Maxwell comprend vite les possibilités qui s’offrent à elle…

De la disparition de Pompéi aux tranchées de la Première Guerre mondiale, du grand incendie de Londres à la destruction de la bibliothèque d’Alexandrie, la jeune historienne va revivre d’extraordinaires événements. Alors qu’au sein de l’institut naissent des enjeux de pouvoir…

 

“Je me suis retrouvée à l’infirmerie. De fait, ça arrive tellement souvent que je devrais penser à faire un raccourci clavier.”

 

Avis

Après de longs mois passés dans ma pile à lire, j’ai enfin sorti ce roman qui me faisait si peu et envie à la fois. Malheureusement j’en ressors très déçue…

On suit ici Madeleine qui rentre dans l’Institut Sainte Marie en tant que chercheur en Histoire. Elle va alors apprendre qu’il est possible de voyager dans le temps, et que ça sera l’objet de son métier là-bas.

J’ai bien aimé le début qui met en avant la plume de l’autrice que j’ai trouvé très originale. En effet, l’histoire est écrite avec une pointe d’humour. Cela partait bien, mais les choses se sont compliquées pour moi dès l’entrée de l’héroïne dans l’institut.

En effet, je trouve que le personnage de Madeleine est un peu excessif. Elle a beaucoup de caractère mais n’hésite pas à le faire savoir à ses collègues et à ses supérieurs. C’est quelque chose que je n’ai pas compris, d’autant plus que sa place est très rare.

Par rapport à l’institut et aux voyages dans le temps, j’ai été déçue de ne rien apprendre sur cette partie de l’histoire. En effet, ce système n’est pas du tout expliqué, on nous dit qu’il est possible de voyager dans le temps, mais ça s’arrête là. Il n’y a donc pas d’aspect technologique dans ce roman.

Enfin, le côté historique n’est pas non plus développé. Je m’attendais à découvrir les civilisations d’autrefois, les guerres, les événements importants de l’Histoire, mais pas du tout. Je n’ai d’ailleurs jamais compris quand est-ce qu’ils étaient dans le présent et le passé.

Pour conclure, je peux dire que je n’ai malheureusement rien compris à l’histoire. Les personnages vont et viennent, ils sont nombreux et je ne me suis pas attachée à eux. Il manque aussi beaucoup de descriptions et de détails, notamment sur les actions. On passe du coq à l’âne sans qu’il n’y ait aucune conséquence, d’ailleurs. Cela gâche un potentiel suspens qu’il aurait pu y avoir. De même, j’ai remarqué que nous n’avons pas accès aux pensées de l’héroïne. Elle subit et agit, le tout sans que l’on sache ce qu’elle pense. Je suis donc déçue de ma lecture car l’idée des voyages dans le temps était très intéressante, mais malheureusement, l’autrice a fait le choix de ne se concentrer que sur les relations entre les personnages.

 

Pages: 350

Édition: Éditions Hervé Chopin

Date: 1 Octobre 2020

 

Ma note: 9/20

 

“Si vous étiez en train de lire un certain genre de livre, vous auriez alors droit à trois pages de sexe torride. La réalité est qu’il m’a attirée contre lui en murmurant “mfhbnnnntx” et que j’ai passé son bras autour de mon épaule en murmurant “truite”. Et nous en sommes restés là.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *