Chroniques,  Fantastique,  Young adult

Avis | Les chroniques de Hallow – Marika Gallman

Résumé

Abby possède le pouvoir d’absorber l’énergie des personnes qui l’entourent. Un don dont elle ignore presque tout et dont elle se sert surtout pour dévaliser des galeries d’arts. Jusqu’au jour où elle fait la connaissance d’un policier qui semble porter en lui la capacité d’annuler son pouvoir… Leur rencontre va tous les deux les propulser dans un univers qui les dépasse et leur dévoiler la face cachée de Hallow, une métropole où même les ombres peuvent vous tuer.

 

Avis

Je ressors de ma lecture avec un sentiment plutôt mitigé…

On suit ici l’histoire d’Abby, une jeune femme qui a le pouvoir d’absorber l’énergie des gens afin qu’ils s’évanouissent. Mais celle-ci s’en sert surtout pour de mauvaises raisons. Cependant, elle tombe un jour sur un homme plutôt menaçant. Mauvaise nouvelle : c’est un policier. Mauvaise nouvelle n°2 : il est complètement insensible à son pouvoir.

Pour commencer, j’ai beaucoup aimé les personnages. Abby adore l’aventure, surtout lorsqu’elle est illégale. C’est une tête brûlée qui fonce sans forcément réfléchir. Ce qui l’amène à des situations qu’elle pourrait éviter facilement. Elle fait aussi preuve de beaucoup d’humour et de sarcasme, et cela se ressent dans la narration. Wallace, quant à lui, est plutôt mystérieux et ça rend l’histoire addictive. Leurs échanges sont plutôt bref pendant les deux premiers tiers du roman, mais toujours électriques !

Par contre, j’ai été déçue car je m’attendais à une romance. Or, il n’y a rien de tout ça. Certes, la tension entre les deux personnages est palpable. Ils se cherchent, ils se poursuivent, bref, c’est un véritable jeu du chat et de la souris. Cependant, cela ne va pas plus loin.

C’est surtout par rapport au déroulement des événements que ma lecture fut mitigée. En effet, on commence fort dès le début avec cette scène de poursuite et la révélation de l’héroïne. Puis, j’ai trouvé le milieu assez plat. Il n’y a pas vraiment d’intrigue secondaire, mise à part lorsque Abby garde sa petite nièce (qui est adorable d’ailleurs). Enfin, tout s’accélère vers la fin, et là j’ai retrouvé le plaisir de continuer le roman. Mais malheureusement, j’ai cru comprendre qu’il n’y aura pas de tome 2.

Pour conclure, j’ai apprécié ma lecture grâce aux personnages. Je n’ai pas parlé des personnages secondaires mais je les ai tous aimés. Il y a aussi beaucoup d’humour, et cela permet de faire des pauses entre les scènes d’action. Cependant, je n’ai pas vraiment été happée par l’histoire. J’aurais aimé en connaitre d’avantage sur Wallace, et pourquoi il est insensible au pouvoir d’Abby. J’ai plutôt l’impression que ce premier tome est très introductif, donc je reste un peu sur ma faim.

 

Pages : 359

Édition : Bragelonne

Date : 16 Septembre 2015

 

Ma note : 14/20

 

— Vous êtes flic, le coupai-je avant qu’il ne continue.

L’amusement releva légèrement un coin de sa bouche.

— Je savais que vous n’étiez pas stupide.

Je levai les yeux au ciel, mais ne pus m’empêcher de sourire. De toutes les personnes à qui j’aurais pu essayer de subtiliser un portefeuille après des mois d’abstinence, il avait fallu que je choisisse un poulet. (…)

— Dans un souci d’honnêteté, il y a un truc que vous devriez savoir sur moi, dans ce cas, monsieur le flic.

Il plissa légèrement les yeux quand je me penchai en avant, comme si j’allais lui faire une confidence, et posai une main sur son torse. Son énergie chatouilla ma paume de manière délicieuse lorsque je murmurai :

— J’adore quand les hommes me courent après.

Je reculai d’un demi-pas, et je la sentis. La vague sauvage, puissante et épicée de sa suspicion. Je lui adressai un clin d’œil avant de lui fausser compagnie pendant qu’il tâtait ses poches.

— Arrêtez-vous ! hurla-t-il en s’élançant à ma poursuite. HPD ! Je vous ordonne de vous arrêter !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *