Dullahan de Marine Kellada
Chroniques,  Fantastique,  Historique,  Romance

Avis | Dullahan – Marine Kelada

Résumé :

La légende du Dullahan hante les contrées les plus sauvages d’Irlande. On raconte que le cavalier sans tête erre dans la nuit, armé de son épée et de son fouet de vertèbres, semant la mort sur son passage. Mais ce n’est qu’une histoire…

Pourtant, cette nuit-là, lors d’un camping sauvage dans les montagnes de Killarney, la vie de Mila vire au cauchemar. La légende devient réalité.

Mila est enlevée par le Dullahan et emmenée dans un château plongé en 1601. Prisonnière, elle ne peut lui échapper vivante.

Pour survivre et gagner sa liberté, elle n’a pas le choix : elle doit se faire passer pour une jeune femme du début du 17e siècle et remonter aux origines de la macabre légende…

 

“Vous ne voyez donc pas d’inconvénients à ce que je chevauche comme un homme ?

– Aucun, si ce n’est que vous n’avez même pas la moitié de la grâce d’un poulet”.

 

Avis :

Un roman qui m’a captivée du début à la fin !

On suit ici Mila, une jeune fille qui part en camping avec ses amis, en Irlande. Mais une nuit, elle s’éloigne un peu du campement et tombe nez à nez avec le cavalier sans tête de la légende. Il l’enlève et lorsqu’elle se réveille, elle se retrouve plongée dans un château en 1601. Ne pouvant pas s’échapper, elle est obligée de jouer le jeu et de se mettre dans le rôle que les habitants lui ont attribué, celui d’une jeune femme du 17ème siècle.

Pour commencer, j’ai adoré les personnages. Mila est très courageuse et essaie coûte que coûte de sauver sa peau. C’est une battante qui a le sens des responsabilités et aussi un grand coeur. Je me suis beaucoup attachée à elle au fil de ma lecture. Kian, lui, est totalement unique. Il souffle le chaud et le froid. Il peut être terrifiant, comme très vulnérable et même parfois super drôle. C’est mon personnage coup de coeur du roman. 🥰

Par rapport à la romance, j’ai aaaadoré ! C’est une romance slow burn (très lente) qui passe au second plan. Autrement dit, tout ce que j’adore. Les deux personnages se cherchent et une grande complicité nait entre les deux. Il faut savoir qu’ils sont directement liés, dès le début de l’histoire (pour une raison que je ne citerai pas), et j’ai beaucoup aimé comment Mila s’est directement adaptée à la situation. Bref, j’ai trouvé la romance très addictive et ça m’a presque faite tombée à cours de post-it. 😏

Pour en venir au côté “fantastique / fantasy“, l’intrigue principale est de comprendre pourquoi elle s’est retrouvée dans cette situation et comment en sortir. Pour répondre à ces questions, Mila va se rapprocher du personnel du château afin de faire leur connaissance. Certains ont même le pouvoir de l’aider, ce qui fait avancer petit à petit l’enquête. Et encore une fois, ce roman m’a tenue en haleine jusqu’à la fin. J’ai adoré découvrir tout ce que l’autrice avait imaginé, l’histoire des personnages et comment ils sont devenus ce qu’ils sont. Puis vers la fin, les événements s’enchainent et même si j’avais deviné quelques petites choses, j’ai quand même été étonnée de toutes ces révélations. 😱

Enfin, si je devais trouver quelques points négatifs, je dirais que ce roman était un peu trop court à mon goût. J’aurais aimé quelques chapitres de plus au moment où Mila se retrouve plongée dans ce château, au début. Je trouve qu’elle s’est adaptée très rapidement et l’autrice n’a pas du tout parlé de cette période d’adaptation. Ça aurait été plus crédible de connaitre ses pensées, ainsi que de voir quelques petites failles dans cette période. Or, là elle se met à parler en langage soutenu d’une seconde à l’autre sans que ça la gêne. 🧐

Pour conclure, malgré ce petit défaut, j’ai adoré ma lecture. La plume de l’autrice est magnifique et l’histoire se lit d’une traite. J’ai énormément aimé l’ambiance et les paysages décrits. Les personnages sont des perles et la romance est super addictive. Je recommande ce roman à 100% ! 😍

 

Pages : 286

Édition : Auto édité

Date : 15 juin 2021

 

Ma note : 17/20

 

“Tu aimes donc la guerre ?

Il pare un coup, me repousse avec force. Je manque de me cogner contre le mur. Il m’y attaque.

– Non, Milady. Ce qui aiment la guerre vivent pour se battre. Moi, je me bats pour vivre.”

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *