quelques mots d'amour
Chroniques,  Contemporaine

Avis | Quelques mots d’amour – Samuelle Barbier

Résumé :

Sa mission ? Enquêter pour retrouver les destinataires des colis perdus et des lettres mal adressées. Lorsqu’elle prend ses fonctions au centre de tri postal de Libourne, Davina est au creux de la vague. Mutée de force en Gironde après avoir collé son poing dans la figure de son responsable hiérarchique, elle refuse de nouer des liens avec ses collègues et expédie le travail qu’on lui confie. Sa mission ? Parcourir les lettres mal adressées en quête d’un indice pour retrouver leurs destinataires. Pourtant une série de magnifiques déclarations d’amour pourrait venir tout bouleverser. Davina se prend au jeu : qui est ce Jem, éperdument amoureux de sa belle Anne ? Il lui ouvre son coeur avec tant de sincérité que Davina ne peut se résoudre à laisser ces courriers être détruits, elle doit les faire parvenir à destination, coûte que coûte.

 

“On nait, on vit, on meurt, et, quand on a beaucoup de chance, on aime, entre-temps.”

 

Avis :

Quelques mots d’amour est le premier roman que je lis de Samuelle Barbier. Ayant vu tout le succès qu’elle avait avec ses romans précédents, je me suis lancée dans ma lecture sans me poser de questions. J’en ressors avec un bon sentiment même si je n’ai pas accroché plus que ça.

On suit ici l’histoire de Davina qui démarre son nouveau travail dans un centre de tri postal. Son but étant de retrouver les destinataires des lettres qu’elle reçoit, elle se retrouve obligée de s’immiscer dans la vie de parfaits inconnus. C’est comme cela qu’elle va découvrir l’histoire de Jem et Anne.

J’ai eu un peu de mal à m’attacher à Davina. Je pense que c’est parce que l’histoire tourne beaucoup autour de Jem et d’Anne et que le roman est très court. On a donc pas le temps d’apprendre à connaître l’héroïne, ce que je trouve dommage. Mais en même temps je comprends tout à fait le but de l’autrice. Davina n’est “que” l’intermédiaire entre nous, les lecteurs, et les deux véritables héros de cette histoire.

Par contre, j’ai beaucoup apprécié ses collègues, surtout Raymond. C’est un homme bourru, froid, en bref le cliché du vieil homme qui a déjà trop subit par la vie pour ressentir que que ce soit désormais. Mais c’est tout ce qui fait son charme, et on apprend petit à petit à s’y attacher.

Pour conclure, j’ai quand même apprécié ma lecture. Moi qui ne lis jamais de romans contemporains, je suis contente d’avoir essayé avec ce roman. Il est très court donc très rapide à lire, et je ne me suis pas ennuyée. J’ai trouvé l’histoire de Jem et Anne très touchante et la façon dont elle est présentée par les lettres et très originale. Ce n’est pas un coup de coeur, mais je pense aussi que je n’étais pas dans le bon mood pour lire ce genre de lecture.

 

Pages : 167

Édition : Hugo roman

Date : 9 septembre 2021

 

Ma note : 14/20

 

“Nous étions jeunes, innocents, persuadés d’avoir l’éternité devant nous. Tu portais cette robe verte incroyable, et tes cheveux laissés libres volaient au rythme de ton pas sautillant.Tu m’as pris la main et tu as posé la tête sur mon épaule, et je me suis senti enfin complet. L’univers avait un corps, et un visage, l’univers, c’était toi.
J’avais eu raison, ce soir-là. Tu as été mon dernier premier baiser.
À toi, pour toujours.
Jem.”

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *