romance de noël
Chroniques,  Romance

Avis | Haute alchimie – Marie Meyer

Résumé :

Moi, c’est Alice ! Pas la belle blonde au Pays des Merveilles, mais plutôt la petite brune au pays des biquettes. L’aventurière. Oui, oui, celle-là même qui s’est sauvée de chez elle un jour de Novembre (longue histoire), pour se retrouver perdue seule au milieu d’alpages. Enfin, presque…

J’étais avec Nina, mon chihuahua, quand nous avons croisé la route d’un Yeti Cro-Magnon.Bon, d’accord, c’était celle d’un border collie un peu trop tactile à mon goût et de son maître le berger grognon.

Laissez tomber l’archétype, celui-ci n’avait ni béret, ni canne, ni manteau en peau de mouton (même si, de vous à moi, cela aurait pu être très sexy sur lui).

Des étincelles entre nous ? Normal avec un rustre !

Une alchimie ? Sûrement pas !

 

Avis :

Tout d’abord je tiens à remercier Cherry Publishing pour l’envoi de ce service presse !

On suit ici l’histoire d’Alice qui se retrouve “malencontreusement” en panne en plein milieu de nulle part. Bloquée par la neige, elle est sauvée par un homme qui incarne le parfait ours mal léché. Elle prend alors son petit chihuahua, Nina, et le suit jusqu’à son auberge pour appeler une dépanneuse. C’est ainsi qu’elle va faire la connaissance de plusieurs personnages tous aussi attendrissants les uns que les autres.

Pour commencer, j’ai bien aimé les personnages. Nina est très drôle, toujours très sarcastique mais elle n’est jamais de mauvaise humeur. C’est tout le contraire de David, qui est super froid et bourru.

J’adore toujours autant ce genre de trope “grumpy sunshine”, d’autant plus qu’un troisième personnage entre en scène : Megan, la fille de David. Et si David pensait se débarrasser vite fait d’Alice, c’est tout le contraire de Megan qui ne la lâche plus d’une semelle.

Par rapport à la romance, j’ai été moins fan. Je l’ai bien aimée, mais sans plus. Après, c’est toujours mon éternel combat “contre” les comédies romantiques, qui pour moi n’exploitent pas assez le côté dramatique de certains personnages. David a un passé très difficile, mais l’autrice ne se concentre pas assez dessus à mon goût. Après c’est une romance de Noël, donc c’est “normal”.

Enfin, j’ai bien aimé l’ambiance du roman. On est ici plongés dans une auberge en plein milieu des Alpes et des biquettes. On y retrouve pleins de codes par rapport au genre : la neige, les animaux sauvages, une ambiance familiale qui fait chaud au coeur, les chocolats chauds et autres gourmandises.

Pour conclure, j’ai été happée par le début du roman qui promet de sacrés batailles entre les deux personnages principaux. Cependant, j’ai trouvé l’histoire assez prévisible, il me manquait quelques surprises pour faire durer mon engouement pour l’histoire. Je n’ai pas vraiment été fan de la romance et j’ai trouvé le personnage d’Alice parfois too much dans son côté sarcastique (je pense aussi que la narration humoristique y est pour quelque chose). Par contre, Megan ajoute une touche d’innocence et de douceur que j’ai beaucoup aimé.

 

Pages : 263

Édition : Cherry Publishing

Date : 19 novembre 2021

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *