Les secrets de Woodhills
Chroniques,  Fantastique,  Romance

Avis | Les secrets de Woodhills 1 – S. L. Borowski

Résumé :

Il existe dans le nord des États-Unis une ville minuscule dont on m’a parlé toute mon enfance comme d’un souvenir lointain. Woodhills. Un trou perdu où je suis née et où je pensais ne jamais remettre les pieds.

Mais ça, c’était avant que je dépasse les bornes une fois de trop et que mon père décide de m’y renvoyer. Paraît-il que je suis devenue ingérable. Moi, je crois surtout qu’il préfère être seul pour picoler. Et me voilà coincée dans cette ville glauque au possible jusqu’à mes dix-huit ans, hébergée par ma sœur que je n’avais pas vue depuis dix ans.

Vous imaginez l’angoisse ?

Je compte les jours avant de pouvoir retourner vivre à New York et ne plus en bouger. D’ici là, j’essaie de faire profil bas et de me remettre sur le droit chemin. Mais depuis quelque temps, mon plan semble compromis…

Quatre garçons provoquent systématiquement une drôle de sensation en moi lorsque je les croise dans les couloirs du lycée. Les Folley. Quatre frères entourés de mystères. Et moi, les mystères, je n’aime pas ça. Surtout depuis que l’un d’entre eux, Ezra, se trouve étrangement partout où je vais.

Je suis Violet Clayton, une new yorkaise déracinée et bien décidée à prouver au monde qu’on se trompe sur mon compte. Mais je suis aussi déterminée à percer les secrets que cette ville renferme. Et surtout ceux des Folley.
Quoi qu’il m’en coûte.

 

“Pour me nourrir de son amour, de sa bonté, de sa détermination. J’ai attrapé chaque regard, chaque mot, chaque baiser pour les déposer délicatement sur mon cœur brisé.”

 

Avis :

Tout d’abord je tiens à remercier l’autrice pour l’envoi de son livre ! Il me tentait beaucoup et je suis ravie d’avoir (enfin) pu découvrir cette saga.

On suit ici Violet qui déménage dans sa ville natale. Un retour aux sources plutôt chamboulé par ses nombreuses questions par rapport à sa vie d’avant et à sa famille. En effet, elle retrouve sa grande soeur, à qui elle ne parlait plus. Celle-ci agit bizarrement, tout comme les frères Folley, des camarades du lycée. Violet va alors mener sa petite enquête et découvrir un monde dont elle ignorait complètement l’existence.

Dès le début, j’ai été plongée dans l’univers, qui ressemble à un mix de Twilight et Teen Wolf. Ce n’est pas du tout une critique, au contraire, j’ai adoré retrouver ce monde auquel j’étais fan quand j’étais ado. Tout y est : le lycée, la ville entourée de forêt, un bande de frères mystérieux, une vie de famille pas forcément parfaite. On découvre le tout en même temps que l’héroïne, et j’adore ce genre de schéma.

Violet est une ado rebelle, très tête brûlée, qui n’a peur de rien. Je l’ai bien aimée et je trouve que l’autrice ne l’a pas rendue “chiante” pour autant. Elle a aussi beaucoup de problèmes avec sa grande soeur, en bref, elle a une vie tout à fait banal. On peut donc s’identifier à elle, même si on a pas tous les mêmes problèmes!

Par rapport au côté fantastique, j’ai eu un peu de mal par contre. En effet, je trouve que les indices parsemés par l’autrice sont trop gros et trop nombreux, ce qui fait que l’on voit la chose arriver. Il manque quelques éléments surprenants, qui pourraient montrer au lecteur qu’il se trompe. Sinon, j’ai quand même adoré l’ambiance du roman !

Enfin, par rapport à la romance, j’ai un avis plutôt mitigé. Je trouve que les deux protagonistes tombent très rapidement amoureux, ce que je trouve pas très crédible, mais surtout je n’adhère pas vraiment à ce genre de romance. Mais d’un autre côté, l’heureux élu (je ne dirai pas qui pour ne pas spoiler ;)) est très charismatique. C’est un jeune homme énigmatique et le duo fonctionne très bien !

Pour conclure, j’ai lu les 100 premières pages d’une traite. L’écriture est fluide sans être enfantine, et l’histoire est très prenante. Et même si mon enthousiasme a été freiné par des éléments trop prévisibles, je ne me suis pas ennuyée pour autant !

 

Pages : 394

Édition : Cherry Publishing

Date : 25 juin 2021

 

Ma note : 15/20

 

“Et aujourd’hui, je n’ai plus que ça. Plus que les bras de ma sœur, qui me berce comme une enfant qui viendrait de faire le plus affreux des cauchemars, et cette voix dans ma tête qui me hurle que je ne suis plus rien. Que je suis morte.
Morte et enterrée.”

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *